Portrait : Mamadou Barry, boxeur amateur prometteur

La séance annuelle des « Mérites sportifs » met chaque année à l’honneur de nombreux sportifs talentueux et très motivés. Des récompenses internationales sont même à souligner dans plusieurs disciplines : taekwondo, boxe, squash, …*. Mamadou Barry nous invite à monter sur le ring pour découvrir son parcours et sa passion pour ce sport.

Né à Conakry (Guinée) en novembre 1999, Mamadou Barry est arrivé en Belgique il y a tout juste 5 ans. Mordu de foot, comme nombreux jeunes de son âge, il s’aventure d’abord pour une saison au club de foot FC Saint-Josse au stade G. Petre, tout en suivant une mise à niveau scolaire au Lycée Guy Cudell.
Sa famille étant installée initialement rue Verte, le jeune homme passe la porte de la salle de sports communale Nelson Mandela « en voisin ». Attiré par la pratique de la boxe anglaise (exclusivement avec les poings), celui-ci se plonge dans l’apprentissage technique avec beaucoup d’intensité et de régularité (min. 3 fois par semaine).

Suivi par l’équipe des éducateurs de rue du service Prévention depuis 2016 dans le cadre de l’activité « Boxe éducative » (un des piliers du projet « intégration par le Sport »), Mamadou développe sa pratique avec l’éducateur spécialisé, Antoine Delhaye.

Obtenant sa licence amateur pour boxer dans la catégorie « Super Welters » (- 64 kg) fin 2018, il peut dès lors mettre les gants pour affronter des « sparing partners » et démarrer les combats officiels ! Il a à son actif 7 combats, dont le premier s’est soldé par un match nul en novembre dernier lors d’un Gala de boxe international à Bernissart, et le deuxième, en revanche, a vu la victoire par point lui sourire en janvier dernier à Charleroi. Ce jour-là, Mamadou Barry pu savourer le combat gagné en compagnie de l’équipe des éducateurs de rue et de ses amis, un déplacement spécial ayant été organisé pour l’y accompagner.

Fraîchement affilié au Fortunato Boxing Club Baudour, le jeune boxeur bénéficie aujourd’hui d’un entraineur connu dans le milieu, Calogero Fortunato.
En prenant part aux compétitions, Mamadou est conscient de l’importance de la rigueur de l’entrainement. Il nous rappelle qu’il est attentif à avoir une bonne hygiène de vie pour assurer les tests médicaux et sportifs demandés. Ce qu’il ne faut pas non plus oublier, c’est que la boxe nécessite également un régime alimentaire strict pour pouvoir être autorisé à concourir dans sa catégorie.
Plutôt manuel et souffrant d’un handicap langagier, quand Mamadou Barry raccroche les gants, c’est pour suivre ses cours d’Horeca (cuisine/salle) à la Ville de Bruxelles dans lesquels il se sent plus à l’aise que dans l’enseignement général.

Restant actif même en dehors du ring, il parcourt régulièrement Bruxelles à vélo pour livrer des repas cuisinés à domicile, un job étudiant sportif à sa mesure.
Les prochains rounds sont planifiés sur base du calendrier de la Ligue francophone. Mamadou Barry se prépare à envoyer dans les cordes ses concurrents ! N’hésitez pas à rencontrer le nouveau finaliste du championnat de Belgique lors de ses entrainements à Saint-Josse, rue Verte 50.

Contact

Éducateurs de rue – boxe éducative

T 0490 49 36 70

*Liste complète et détaillée des « Mérites sportifs 2018 ».

Saint-Josse Sint-Joost

Administration communale de Saint-Josse-Ten-Noode

Av. de l’Astronomie 12-13
1210 Bruxelles
T02 220 26 11

 

Ouverture

Du lundi au vendredi de 8h30 à 13h.
Services Population, État civil et des Étrangers
ouverts également le mardi de 16h à 18h30.